•  

    Puisque tout doit tomber...

    Puisque c'est l'automne!

    C'est la chute des feuilles mais ce sont aussi des noix et des pommes qui roulent à nos pieds.  Il n'y a qu'à se baisser et à ramasser les bons fruits de l'automne.

    Avec ces belles couleurs mordorées, ce sont de magnifiques tableaux, à perte de vue, qui s'offrent à nos yeux.  

    Couleurs de feu, c'est un peu de chaleur dans un ciel gris.

    Puisque tout doit tomber...

    Notre énergie aussi!  Fini l'été et le temps de l'exubérance.

    Ce n'est plus un grand soleil dehors mais c'est un petit feu dans la maison.

    L'heure est au repli.  Le temps marche au ralenti.

    Puisque tout doit tomber...

    Tombons les masques et récoltons nos fruits.  Fruits de notre travail et fruits de notre amour.  Encore une année s'est écoulée...  Qu'en avons-nous récolté?

    Puisque l'automne, c'est plonger à l'intérieur de soi.  Se remettre à l'ouvrage, à l'intérieur de nos maisons.

    Puisque tout doit tomber...

    Il n'y a qu'à accepter et continuer, en récoltant des petits bonheurs, au gré des saisons! ;)

     

     Puisque tout doit tomber...

    Poyotte et petit frère! ;)

     

    Puisque tout doit tomber...

     Les grues en origami ont été suspendues pour former un mobile.  Elles renferment les douces pensées reçues de la part de mes amies lors du blessingway.  Emilien aime beaucoup fixer cette suspension légère, lorsqu'il est étendu sur la table à langer!  Il leur sourit et semble vouloir partager avec elles le secret de leurs longs voyages à travers le ciel, par de petits gazouillis!

     

    Puisque tout doit tomber...

     

    Puisque tout doit tomber...

     Le 13 septembre dernier, Léo-Pol a fêté ses 10 ans!  Dix ans que je mettais au monde de façon respectueuse et physiologique pour la première fois!  Ce qui avait d'ailleurs donné lieu à l'envie de partage, à travers l'article "Pour un accouchement à visage humain..." C'est un peu de là qu'est né ce blog aussi! ;)

     

    Puisque tout doit tomber...

     

    Puisque tout doit tomber...

     

    Puisque tout doit tomber...

     Aux couleurs de l'automne! ;)

     

    Puisque tout doit tomber...

     

    Puisque tout doit tomber...

     Un jour, j'ai retrouvé, dans le berceau d'Emilien, ces deux poupées emmaillotées avec soin!  Douceur et tendresse...

     

    Puisque tout doit tomber...

     

    L'été s'en va

    "Les vents chauds de l'été disparaissent tout doucement, et laissent progressivement la place aux premières brumes matinales.  Déjà la fraîcheur, à l'aube et au crépuscule, s'installe et nous prévient que l'été s'en va à petits pas.

    Nous commencions seulement à ranger nos affaires d'été, quand nous nous sommes laissés surprendre par la chute rapide des températures.  Je veux aussi parler du vent, de la pluie, même de la tempête, ce sont les amis terribles des saisons froides qui se sont invités en force.

    Les arbres aux dernières parures vertes luttent encore, mais laissent cependant échapper leurs chapelets de feuilles mortes.  Nous les foulons ensuite sur les pavés humides et ces craquements résonnent comme le requiem de l'été.

    Dans les jardins, nos plantes et fleurs livrent leurs dernières forces avant le long sommeil d'hiver.  Elles espèrent, tout comme nous, l'intrusion de quelques jours d'un été indien.

    Un bon conseil: soyez cléments avec les araignées.  celles des jardins tissent leurs ultimes toiles pour préparer leurs réserves.  Et puis, les autres, les grandes aux longues pattes, celles qui sont si laides et qui font peur!  Ce sont des Tégénaires, elles entrent dans nos maisons à la recherche d'une femelle, en vue de se reproduire.  ne les écrasez pas car ces mâles transis d'amour ne vous feront aucun mal, elles se sont simplement trompées de chemin.  cela ne vous arrive-t-il pas quand vous avez perdu la tête?!  Alors agissez écologiquement, laissez-les convoler en paix et remettez-les au jardin.  Merci pour la nature.

    Les chauffages des maisons vont se remettre en route, les feux de bois vont se réanimer, nous allons ressortir nos pantoufles chaudes.  Alors voilà, nous sommes tous fin prêts, pour les longues soirées dans la douce chaleur de nos foyers."

                                                                                                                     Lily Tchang 

     

    Puisque tout doit tomber...

    La table des saisons a revêtu ses habits d'automne.

     

    Puisque tout doit tomber...

     Deux frères...

    Le plus grand et le plus petit.

    Deux frères, couchés côte à côte sur le lit...

     

    Puisque tout doit tomber...

     Quels secrets se partagent-ils, ces deux-là, dans le bleu profond de leurs grands yeux?

     

    Puisque tout doit tomber...

    Deux frères...

    Un grand... et un tout petit! 

     

    Emilien... Moi, je vis à son rythme et je vois le monde à travers ses grands yeux bleus.  C'est un peu plus d'amour, c'est un peu plus de tendresse.  Lové dans mes bras, sans cesse, j'oublie tout.  Le monde extérieur n'a plus grande importance...  C'est le cadeau de la lenteur que m'offre mon tout petit.  Car, après tout, ici et maintenant, qu'y a-t-il de plus important?!

    Puisque tout doit tomber...

     

    Je suis un peu plus "à l'ouest", mais toujours là!  Et je pense à tous ces élans d'amour (de la part de la famille, des amis, des connaissances,...) dans lesquels nous avons été baignés/sommes baignés depuis (et même avant!) la naissance d'Emilien et je vous remercie, du fond du cœur, pour cette présence, ces pensées et ces gestes qui sont pour nous une véritable bénédiction et nous aident à vivre et à savourer pleinement ces premiers instants autour d'Emilien!

     

     

    Pin It

    votre commentaire
  • Jusqu'à sa venue...

    Les filles m'accompagnent dans ma frénésie du nettoyage, avant la venue du petit frère! ;)

     

    Jusqu'à sa venue...

    Frédéric poursuit les travaux qui rendent la maison sans cesse plus belle et plus confortable!

     

    Jusqu'à sa venue...

    J'ai aimé ce moment, à regarder par la fenêtre...  Sans savoir encore que ce serait le jour précédant ta venue au monde...

    Comme un doux moment de flottement, entre l'air encore frais du matin et les premiers rayons du soleil promettant la chaleur d'une journée d'été.  Juste un moment reliée à l'essentiel...  L'attente de ta venue!

     

    Jusqu'à sa venue...

    Tôt levée, ce matin-là, je décide de plier les feuilles d'origami sur lesquelles les filles du blessingway m'ont laissé de gentils mots.

    Ce seront des grues qui formeront un mobile.

     

    Jusqu'à sa venue...

    Nous nous sommes entrainés à l'emmaillotage, sur un poupon!  Luna-Violette apprécie!

     

    Jusqu'à sa venue...

    On dit que la nouvelle lune marque de nouveaux départs...

    21 août, jour de nouvelle lune, à 23h24, par un joli ciel étoilé, notre petit Emilien nous est né!

     

    Petit lien autour du poignet, bougie allumée et collier de maternité furent présents! ;)

    Un travail court et intense...  Le temps d'un bain, d'un peu de ballon, de s'allonger sur le lit semis assise m'agrippant à la barre métallique du lit de Poy-poy chevilles caressées par Frédéric et Emilie, ma sage-femme, durant les contractions...  Douleurs dans le bas du dos, je me redresse, je bascule vers l'avant, à moitié à genoux, à moitié à quatre pattes, je m'agrippe et me soutiens à Frédéric, le temps de quelques puissantes contractions et poussées...  Et voilà mon petit Emilien qu'on me glisse entre les jambes!

     

    Jusqu'à sa venue...

    "Comment pourrait-il y avoir trop d'enfants?  C'est comme dire qu'il y a trop de fleurs" (Mère Teresa)

     

    1, 2, 3, 4, 5, 6... 7 enfants!  Comme notre jolie famille s'est bien agrandie!  Chaque enfant nous faisant faire un pas en avant, nous ouvrant à d'autres horizons, nous faisant cultiver encore un peu plus patience et amour. 

     

    Temps de douceur et de découverte...  promesse de nouvelles aventures!

     

    Jusqu'à sa venue...

    Quand un papa surprend ses filles entrain de préparer un gâteau au chocolat! ;)

     

    Jusqu'à sa venue...

     

    Jusqu'à sa venue...

     

    Jusqu'à sa venue...

    Comment te sens-tu, jeune maman?  C'est un temps "d'entre d'eux"...  Envie de me raccrocher  encore un peu à ta naissance, de ne rien oublier mais être dans l'instant présent aussi.  Chute des hormones, je me sens à fleur de peau...  T'inquiète jeune maman, pour l'instant, ne fais rien d'autre que de t'occuper de ton bébé!  Savoure!  Mange-le des yeux!  Pour l'instant, rien n'est plus précieux!  Comme le dit ce joli poème: "slow down mummy, there is no need to rush" (R. Knight)

    J'ai le cerveau comme une passoire!  ;)  J'oublie tout!  reliée, connectée à mon bébé...  Mon tout petit tout contre moi.  On dit que les petits d'hommes sont des petits mammifères qui naissent avec un an de prématurité...  Alors, le maternage proximal me semble bien naturel.

     

    Jusqu'à sa venue...

    Le citronnier d'Emilien.

    Nous avons enterré le placenta.

    Il nourrira un joli citronnier.

     

    Jusqu'à sa venue...

     

    Jusqu'à sa venue...

    La petite robe à fleurs portée en fin de grossesse ;)  Et mon petit bonhomme habillé en petite cerise! ;)

     

    Jusqu'à sa venue...

    Comme tu es calme et serein, Emilien...

    Comme il est bon d'être baigné dans cette douceur.  La venue au monde d'un petit d'homme semblant toujours apporter un peu de tendresse et d'amour dans le cœur des gens.

     

     

     

     

    Lien vers l'article paru dans le journal: http://www.ladepeche.fr/article/2017/08/26/2633927-naissances-ecole-tout-se-fait-a-domicile.html

    Une connaissance (pratiquant également l'instruction en famille) m'a dit: "Super pour cet article!" mais qu'elle était également outrée par certains commentaires laissés sur le web, en bas de l'article...

    Je ne vais pas lire les commentaires...  Pas besoin de s'énerver avec cela pour le moment! ;)  Surtout en cette période délicate émotionnellement d'après accouchement...  On va se laisser baigner de douceur!  Je vais me contenter  de garder la version papier, sans commentaires!  Je me doute que notre situation ne laisse pas indifférent.  Je pense à "Marielle Blanchier"  (maman de douze enfants) qui disait que:

     

    "Une famille si peu ordinaire que la nôtre interpelle forcément les autres.  Chacun à son mot à dire.  J'ai l'impression que cela touche un ressort profond chez les gens, sans savoir exactement analyser lequel.  Certaines personnes ont-elles des frustrations par rapport au nombre d'enfants qu'elles ont eus?  Par rapport à ceux qu'elles n'ont pas osé avoir?  Y a-t-il une part de jalousie?  Sans cesse reviennent les mêmes questions soupçonneuses lorsqu'on ne nous connaît pas: quel temps peuvent-ils bien consacrer à chacun de leurs enfants?  Est-ce que ces pauvres petits ne souffrent pas de carences affectives? (...) J'ai du mal à comprendre en quoi la simple existence de notre famille agresse à ce point les commentaires du web.  Que leur prend-on en ayant douze enfants?"  (Marielle Blanchier, extrait de son livre: "Et ils eurent beaucoup d'enfants...")

     

    Moi, je n'ai pas de temps à perdre avec la méchanceté gratuite des gens qui n'ont rien de mieux à faire que de rejeter leurs propres frustrations, colères, peurs,... avec leur propre vécu sur notre jolie famille! ;)

     

    Pin It

    1 commentaire
  • Le petit invité de marque...

    Liniment et "eau de change" maison! ;)

     

    Ce sera sans doute le dernier article que j'écrirai avant la venue du "petit invité de marque"! ;)  Pourquoi l'ai-je surnommé ainsi?  Parce que cela fait des jours et des jours qu'ici, à la maison, tout le monde trie, range, nettoie, déménage, décore, bricole,...


    A l'image de l'attente d'un invité de marque, il faut que tout soit en ordre avant sa venue! C'est un peu l'"instinct de nidification", aussi!  Il est vrai que j'ai attrapé la "frénésie du nettoyage"  ("maladie" typique de la toute fin de grossesse, faut-il croire!) ;)


    Lili-Rose a ainsi emménagé dans sa nouvelle petite chambre, depuis deux jours!  Elle est bien contente d'avoir son petit univers à elle!  (Et nous aussi, d'être désencombré de quelques jouets et autres affaires!)  ;) Comme c'est agréable, au bout de sept ans d'attente, de voir une maison qui prend forme, d'enfin pouvoir "sortir des cartons", que chaque pièce de la maison commence à avoir sa fonction, chaque objet sa place, de pouvoir décorer selon ses goûts,... !!!


    Il nous reste encore Luna-Violette, dans notre chambre! ;)  J'ai justement terminé de lire: "Partager le sommeil de son enfant" de Claude-Suzanne Didierjean-Jouveau.  On y dit bien que les réveils nocturnes des enfants jusqu'à trois ou quatre ans sont ce qu'il y a de plus normal!  Le petit enfant ayant des cycles de sommeil beaucoup plus courts qu'à l'âge adulte.  "Notre culture occidentale érige la séparation précoce en dogme, au mépris des besoins du petit de l'homme, qui a une maturité longue à établir".  Ce sont bien les adultes de notre société qui ont des attentes irréalistes face au sommeil de nos enfants et non nos enfants qui souffrent de troubles du sommeil ou qui "font des caprices"...  Quand finira-t-on par ne plus entendre cette sempiternelle question bien désuète: "Alors, le petit, il fait ses nuits?"  (Grrr!  Non, mais, si les gens s'intéressaient un peu plus aux réalités physiologiques du sommeil des bébés, ils se rendraient bien compte que "faire ses nuits" n'est pas forcément ce qui est "normal"!)

     

    Oui, donc, ce n'est plus qu'une question de jours, avant de faire la rencontre de ce nouvel petit être...  Les deux petiotes sont bien excitées et me font les "400 coups"! ;)  Je venais à peine d'acquérir un coussin cale-nuque et des nouvelles paires de ciseaux...  Et bien, les deux n'ont pas fait bon ménage!  Hé, hé, c'est plutôt moi qui ai pu faire le ménage, suite à la catastrophe déclenchée par la rencontre de ces deux objets:  déferlante de minuscules microbilles de polystyrène dans toute ma chambre!!!  On se serait cru dans une boule à neige! ;)

     

    Hier, un bon épisode de contractions, toute la journée durant...  Le corps se prépare à s'ouvrir et à laisser le petit locataire pour neuf mois quitter les lieux...  Est-ce que je suis prête?  Zut, on n'a pas encore acheté le grand pot de fleurs pour y enterrer le placenta!  Ouf, chose faite, ce matin!  Frédéric fait des réserves de courses de nourriture...  On ne sait jamais, ça peut se déclencher d'un moment à l'autre, à présent.  Plus trop envie de voir des gens.  Envie de "buller" en lien avec mon petit funambule dans sa bulle...  C'est Fabienne Marsaudon qui écrit: "Détournez les yeux, ne me parlez pas, J'ai à faire avec la vie, Laissez moi faire mon petit..."  Et puis soudain, cette réflexion qui me traverse l'esprit, moi qui pensais ne pas me tracasser de cela: vais-je souffrir?  S'ouvrir, laisser passer...  Prête, pas prête?  Et puis, quand je vois ces tout petits habits, je me dis: "Mon Dieu, comme il sera petit!"  Cela va faire quatre ans, après tout...  Quatre ans, depuis la naissance de Luna-Violette.  Des tout petits pieds, de toutes petites mains...  Un petit être complètement dépendant de moi.  Hier, j'ai coupé mes beaux longs ongles.  C'est un peu de ma féminité qui s'en va, au profit de ma maternité...  Changement, bouleversement...  Prête?!

     

     

    Le petit invité de marque...

    La pièce du bas a accueilli les "coberts" (cochons d'Inde) de Lilé!  ;)  J'ai y accroché la poutre du temps.

     

    Le petit invité de marque...

    Il y a également un petit coin à langer!

     

    Le petit invité de marque...

     Enveloppes pour les faire-parts de naissance, en préparation! ;)

     

    Le petit invité de marque...

    Temps de baignade et de détente, au lac...

     

    Le petit invité de marque...

     

    Le petit invité de marque...

     

    Le petit invité de marque...

     

    Le petit invité de marque...

     Découpage et collage des textes sur les petites cartes qui serviront de faire-parts de naissance.

     

    Le petit invité de marque...

    Impression des timbres achetés en ligne.

     

    Le petit invité de marque...

    Voili, voilou, tout est prêt! ;)

     

    Le petit invité de marque...

     Un petit moineau est tombé du nid...  Il y a une fente dans le mur de pierre de notre maison.  Frédéric a glissé le petit pioupiou dans sa maison! ;)

     

    Le petit invité de marque...

    Qu'est-ce donc cela?!  Il s'agit d'un triops! 

    Les loulous ont reçu un "coffret permetant aux enfants de donner naissance et faire grandir des Triops, d'antiques animaux aquatiques qui vécurent à l'époque des dinosaures. Ces expériences amèneront les enfants à observer la croissance de ces créatures."

    Le triops est un petit crustacé d'eau douce. Il vit dans les mares temporaires, c'est à dire qui apparaissent après la pluie, qui s'assèchent ensuite. Le triops a une vie courte, qui ne dépasse pas deux mois, mais ses œufs, une fois séchés, peuvent survivre très longtemps dans la terre, pour redonner naissance à de nouveaux triops dès que la pluie tombe.

    C'est un animal étonnant, et un redoutable prédateur : il se nourrit d'animaux plus petits et vivant dans les mares, comme les daphnies ou les larves de moustiques.

    Les premiers triops sont apparus il y a plus de 220 millions d'années, à peu près en même temps que les premiers dinosaures ! Depuis, les triops actuels n'ont quasiment pas changé. Aujourd'hui, il existe 6 espèces de triops, qui se ressemblent beaucoup.

    Son nom vient de ses trois yeux : triops veut dire « qui a trois yeux », en grec.   

    (Source: https://fr.vikidia.org/wiki/Triops)

     

    Le petit invité de marque...

     La petite chambre de Lili-Rose! ;) 

     

    Le petit invité de marque...

    Un nouvel espace de jeu!

     

    Le petit invité de marque...

    Derniers temps de grossesse...  Quelques jours nous séparent de la rencontre de ce nouvel petit être!

     

    Le petit invité de marque...

      

    Pin It

    votre commentaire
  • Sur les routes du "Tour" et en attendant bébé...

    Vue sur la Dordogne, depuis le pont de Vitrac-Port 

     

    Le 11 juillet dernier, nous étions présents sur la dixième étape du Tour de France, entre Vitrac-Port et Domme...

     

    Sur les routes du "Tour" et en attendant bébé...

    Promenade dans les rues de Vitrac.

     

    Sur les routes du "Tour" et en attendant bébé...

    Tout est bien fleuri!

     

    Sur les routes du "Tour" et en attendant bébé...

    Les filles semblent avoir trouvé un bon "poste d'observation", en attendant l'arrivée de la caravane publicitaire et des cyclistes! ;)

     

    Sur les routes du "Tour" et en attendant bébé...

    Une joyeuse bande de "supporters"! ;)

     

    Sur les routes du "Tour" et en attendant bébé...

    Passage de la caravane publicitaire.

     

    Sur les routes du "Tour" et en attendant bébé...

    Ca y est, les premiers cyclistes arrivent!

     

    Sur les routes du "Tour" et en attendant bébé...

     Les deux échappés du jour, Yoann Offredo et Elie Gesbert.

     

    Sur les routes du "Tour" et en attendant bébé...

    Passage du peloton.

     

    Sur les routes du "Tour" et en attendant bébé...

     J'ai commencé à laver le linge de bébé!  C'est rigolo de voir toutes ces petites couches étendues sur la corde à linge!

     

    Sur les routes du "Tour" et en attendant bébé...

    Petit moment de complicité entre filles! ;)  Ca colorie...

     

    Sur les routes du "Tour" et en attendant bébé...

     

    Sur les routes du "Tour" et en attendant bébé...

    Un petit bouquet de fleurs, acheté en vue de mon blessingway.

     

    Sur les routes du "Tour" et en attendant bébé...

     

    Sur les routes du "Tour" et en attendant bébé...

    Un soir, un ciel magnifique comme si les nuages avaient été "saupoudrés"!

     

    Sur les routes du "Tour" et en attendant bébé...

    C'est la dernière ligne droite, en attendant la venue de bébé...  Moins d'un mois nous séparent de sa venue au monde.

     

     Neuf mois d'amour

    Nous voilà arrivés
    A la fin du voyage,
    Et demain tu pourras
    Découvrir le rivage
    J'ai mené le navire
    Pendant ces trois saisons
    Mais il est temps pour toi
    D'embrasser l'horizon...

    Comme ils furent courts,
    Ces neufs mois d'amour
    Nos deux coeurs si serrés,
    Nos deux sangs si mêlés
    Comme ils furent tendres,
    Ces neufs mois à t'attendre
    Où j'ai réinventé
    La vie et ses secrets...

    Nous voilà tous les deux
    Achevant l'aventure
    Qui nous a amenés
    Aux portes de ton futur
    Nous avons traversé
    La peur et la confiance
    J'ai dompté l'inconnu
    Et appris la patience...
    Comme ils furent courts,
    Ces neufs mois d'amour
    Où chaque jour passé
    Nous découvrait plus liés
    Comme ils furent tendres,
    Ces neuf mois à t'attendre
    Dans la douceur feutrée
    Des instants partagés

    Nous voilà arrivés
    Au premier carrefour
    Nos chemins se divisent
    Pour que tu voies le jour
    Pour mieux nous découvrir,
    Il faut nous séparer
    S'écarter l'un de l'autre
    Pour mieux nous rencontrer...

    Mais comme ils furent courts,
    Ces neufs mois d'amour
    De toute mon existence,
    Rien ne fut plus intense
    Comme ils furent tendres,
    Ces neufs mois à t'attendre
    Merci pour ces saisons,
    Où je fus ta maison...

    Merci pour ces saisons
    Où je fus ta maison...

    (Paroles de chansons de l'album CD "Hymne à la Vie": "Neuf mois d'amour" - Fabienne Marsaudon)

     

     

    Neuf lunes ont passé...

    Le temps de ta "germination" s'achève.

    Es-tu prêt petit homme?

    Es-tu prêt pour venir voir le ciel

    et son infini étoilé,

    prêt pour découvrir la lumière du soleil,

    prêt pour t'enivrer d'espace,  toi qui es lové

    dans ma pénombre tendre et dans la tiédeur

    de mes sources chaudes depuis tant de jours.

    Tu hésites un peu, tu aimes ta chrysalide.

    Mais tu es déjà un papillon,

    tu as déjà des ailes immenses

    et mon cocon est devenu

    bien trop étroit pour toi!

    Il est temps de naître petit homme.

    Quitte-moi mon tout petit,

    Quitte-moi pour entrer dans la vie...

    N'aies pas peur surtout, car au sortir de moi,

    je serai là pour t'accueillir,

    te découvrir enfin avec mes yeux,

    ma bouche, mes mains.

    Courage petit homme,

    ici je ne suis pas seule à t'espérer.

    Ici tu es attendu par un père impatient

    qui n'en peut plus de te rêver.

    Tu sais, je peux bien te l'avouer,

    moi aussi je suis un peu triste...

    J'ai tant aimé notre duo,

    tant savouré notre tandem.

    Je me suis habituée à ta présence

    même si ces derniers temps

    elle est devenue bien encombrante!

    Je m'étais faite à tes hoquets,

    tes coups de pieds,

    et je sais qu'ils vont me manquer!

    Demain j'aurai le ventre plat,

    mais cela me parait coquetterie dérisoire

    car demain j'aurai surtout le ventre vide...

    Mais l'heure n'est pas aux regrets,

    le temps de notre rencontre est si proche,

    la Vie t'appelle au dehors alors n'hésite pas, traverse ta naissance,

    franchis le passage. Dépasse la frontière

    et viens au monde...

    Viens dans "notre" monde, sois curieux,

    l'aventure commence...  

     

    (Lettres pour l'enfant à naître - "Lettres à l'enfant" de Fabienne Marsaudon: "Neuf lunes ont passé...")

     

    Pin It

    votre commentaire
  •  Poyotte et son papou d'amour! ;)

     

    Ma grande Léa-Kenza a fêté ses 12 ans!  C'est un passage!  Entrée dans l'adolescence... 

     

    Des balades, un anniversaire et du vélo!

     Pour fêter cela, durant plusieurs mois à l'avance, j'ai patiemment rassemblé tout ce qui composerait sa "première trousse beauté/maquillage"! ;)  Ainsi, elle aurait ses propres petites affaires, sans plus avoir besoin de piocher dans les miennes.

     

    Des balades, un anniversaire et du vélo!

    Les contenants:

    -Hema, trousse

    -Hema, beauty-case

     

    Le contenu:

    Marilou bio, Déodorant Spray Vanille

    -Acorelle, Eau de plage parfumée bio

    -Kneipp, Galet de bain Fleurs de Tilleul Oranger  

    -Avril, Mascara noir Bio

    -Les Tendances d'Emma, Kit Eco Belle Nomade Édition limitée (1 trousse de voyage en Coton bio avec filet amovible et 4 carrés démaquillants lavables)

    -Lady green, Eponge Merveilleuse Konjac Citron

    -Vernis à ongles Avril et So'Bio étic

    -Baume à lèvres fait maison

    -Liniment démaquillant fait maison

    -Hema, Miroir

     

    Des balades, un anniversaire et du vélo!

    Ca y est, les garçons ont chacun leur vélo et ils en ont beaucoup de plaisir!

     

    Des balades, un anniversaire et du vélo!

    Petite balade dans le village.  Même en étant enceinte, on peut encore porter un aîné!  Vive le porte-bébé "Boba 4G - Tweet" vraiment pratique et confortable avec ses étriers pour porter un plus grand bambin!

     

    Des balades, un anniversaire et du vélo!

     

    Des balades, un anniversaire et du vélo!

     

    Des balades, un anniversaire et du vélo!

     Petite fête d'anniversaire de Léa-Kenza, au lac...

     

    Des balades, un anniversaire et du vélo!

     

    Des balades, un anniversaire et du vélo!

     

    Des balades, un anniversaire et du vélo!

     

    Des balades, un anniversaire et du vélo!

     

    Des balades, un anniversaire et du vélo!

     

    Des balades, un anniversaire et du vélo!

     

    Pin It

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique