• Découvrir, en chemin, déjà, des petits bourgeons!

     

    S'amuser dehors, en jouant au soleil...

     

    Et grimper dans les arbres!

     

     

     

     

     

    Notre chat, Gingembre, usurperait bien  la place du Roi Hiver, sur notre Table des Saisons!

     

    Les garçons ont construit une cabane.

     

     

     

     

    Première lumières de l'hiver...  Déjà les premiers signes du printemps pointent le bout de leur nez.  Lors de nos balades, là où il y a peu, il n'y avait encore rien, nous remarquons ça et là, quelques bourgeons et quelques petites feuilles vertes qui sont sorties.
    Force de vie...  Les enfants ressentent le besoin de retourner à leurs activités à l'extérieur.  On regrimpe aux arbres (même si on n'avait pas vraiment cessé!)  Les garçons ont construit une cabane.  Il semble que l'hiver est déjà un peu derrière nous. 
    Le 1er février, nous fêterons "Imbolc".  C'est une fête celte très ancienne.  Elle est essentiellement liée aux premières lumières de l'hiver.  Imbolc signifie "lustration".  Nous nous débarrassons des ténèbres de l'hiver  et nous nous préparons à vivre l'équinoxe de printemps en tant qu'être nouveau.
    Aussi, quand nous parlons de la "Chandeleur" et des crêpes toutes rondes, c'est que ces dernières représentent le soleil et la lumière.  Cette lumière encore toute petite que nous portions dans nos lanternes lors de la "Saint-Martin ou Fête des Lanternes".  Puis, il y a eu notre couronne de l'Avent, également toute ronde et ornée de bougies.  Lors d'Imbolc, nous pouvons aussi allumer des bougies encore un peu plus grandes...  Puis, à la Saint-Jean ou au Solstice d'Eté, ce sera un grand feu que nous allumerons!

     Bienfaitrice de la guérison intérieure et de l'énergie vitale, la déesse "Brigit" est également associée à la fête d'Imbolc. Imbolc étant une période de naissance (mise au monde des agneaux et lactation) on peut rendre grâce à tous ceux qui nous ont aidé à naître, dans tous les sens du terme…  Il se trouve qu'il y a peu, c'était l'anniversaire de la sage-femme m'ayant accompagnée pour la naissance d'Emilien.  Je lui ai envoyé un mot de remerciement orné d'images et de dessins...

    On peut également fabriquer des "Croix de Brigit".  La tradition de fabriquer des croix de Brigid la veille d'Imbolc (le 1er février) , période de lactation des brebis (par assimilation, le pissenlit est devenu sa plante tutélaire pour la sève laiteuse qui se dégage de sa tige) s'est perpétuée. Ces croix sont faites de feuilles d'herbe ou de paille. L'apparence de la croix pouvait changer selon la tradition culturelle locale, mais la symbolique demeurait la même: la croix qui était suspendue dans la maison, devenait un talisman de protection contre les mauvais esprits et le feu.


    A cette période de l'année, je me sens à l'image de la nature...  A l'image de cette petite graine enfouie dans le sol, je prépare mes projets futurs, en espérant qu'au printemps, ils germeront et prendront racine...  Je me suis également rendue à un "troc fringues".    Cette période de l'année est propice à faire le vide dans nos vêtements!  Et puis, cette envie de "nettoyage de printemps".  Je trie, je range, je nettoie.  Je fabrique et teste de nouvelles recettes de produits ménagers faits maison ;)

    Avec les enfants, nous pourrons lire "Olaf au Pays du Roi Hiver" d'Elsa Beskow (voir dans le lien des lectures d'hiver, ci-dessous)  Mais aussi "Grand-mère Terre et ses enfants" de Sibylle von Olfers.  Je vous mets une jolie histoire d'Imbolc, ci-dessous!

    Chaque jour nous apporte un peu plus de soleil et nous ressentons vraiment le besoin d'aller à sa rencontre...  De sentir à nouveau ses rayons sur notre peau...  La promesse que le printemps n'est vraiment plus très loin!

    Temps de nettoyage, de purification et de renouveau…  Belle route vers le printemps!

    Source image: Pinterest

     

    Je vous partage ce texte explicatif autour d'Imbolc que j'aime beaucoup:

    "Dans le calendrier celte Imbolc représente le début du Printemps, c'est la naissance d'un nouveau Printemps. En ancien celte Imbolc signifie dans le ventre, faisant référence aux brebis pleines à cette période de l’année.
    Le sabbat d' Imbolc se situe à mi-chemin entre Yule le solstice d'hiver et Ostara l'équinoxe de printemps.
    On célèbre Imbolc avec des bougies plutôt qu'un feu , c'est le retour timide du soleil. C'est un temps d'introspection et de réflexion,
    La Nature se réveille doucement de son sommeil hivernal, les jours à venir vont s'allonger et s'adoucir peu à peu...
    C'est la période idéale pour semer/planter de nouveaux projets , on peut préparer également les premiers semis en intérieur que l'on pourra planter en pleine terre une fois le Printemps venu avec le retour des températures plus clémentes.
    C'est la période propice au tri , se débarrasser de tout ce qui nous encombre que se soit au sein du foyer ou dans notre vie.
    À cette période le bétail pouvait aller dans les pâturages pour paître de l'herbe fraîche qui sortait tout doucement au lieu du foin qui avait été stocké.
    Imbolc était la célébration du premier lait que donnaient les brebis à leur petit dans les campagnes d'Irlande.
    Nos ancêtres vivaient tout l'hiver dans leur foyer aux côtés de leur famille entière ainsi que leur bêtes.
    Le feu était sacré, cela leur servait de chauffage et en même temps de quoi préparer les repas.
    Pour manger ils comptaient sur leur provisions personnelles à savoir les céréales récoltées à la fin de l'été, des conserves, le vin et la bière étaient rationnés, ils buvaient la Neige fondue agrémentée parfois de feuilles et de plantes pour en faire des infusions.
    Alors imaginez bien le plaisir que les premières gorgées de lait pouvaient apporter en ces instants de vache maigre."

    (Source: https://www.facebook.com/Elwenn.fille.de.la.nature/)

     

    Image du livre "De l'automne à l'hiver" Texte de Pierre Lienhard - Illustrations de Lidwien van Geffen

     

    Histoire d'Imbolc  de Morgane Aubergé

    "Ce matin n'est pas un matin comme les autres.  Les gnomes ont senti sous la terre une chaleur bien étrange.  Alors, au lieu de rester tout au fond, ils sont remontés vers la surface et par le trou des racines d'un tronc d'arbre, ils ont pointé le bout de leur nez.  Comme l'odeur était différente, comme le ciel était couvert!  Mais l'air était bien plus chaud. 

    << -Eh, Bonne Mère Terre, dit l'un d'entre eux.  Est-ce déjà le printemps?

    << -Presque, presque >>, répondit la Terre qui paraissait déjà bien occupée.

    Alors les petits gnomes ont senti qu'ils auraient un peu moins de travail avec les graines, pendant un temps.  Ils sentirent qu'aujourd'hui, ils avaient le droit d'aller dans la belle clairière au milieu de la forêt.

    Ils se mirent en route.  Chemin faisant, ils rencontrèrent les renards, les angliers, les chevreuils et les biches avec leur faon, des musaraignes, des mulots, des hérissons bien réveillés, et même, et même ...des petits oiseaux qui chantaient presque le printemps! 

    Tous allaient dans la même direction, accompagnés par les fées et les ondines qui se pressaient en passant d'une goutte de rosée à l'autre se frottant aux feuilles creuses qui formaient une coupe d'eau du ciel.

    Toute la forêt avait senti qu'aujourd'hui était un jour magique!  Depuis le solstice d'hiver chacun s'était protégé du froid, bien caché sous les feuilles, la terre ou dans les rochers.  Parfois, quelques rayons de soleil leur avaient donné envie de regarder si l'hiver était encore là, mais à chaque fois le Grand Vent du Nord leur avait soufflé: <<Wouh, Wouh!  Reste au chaud, ce n'est pas le moment, pas encore!>>

    Et s'il y a bien quelque chose de sûr, c'est que les animaux et le Petit peuple de la forêt écoutent toujours le vent!  Qu'il vienne du soleil qui se lève, du soleil qui chauffe, du soleil qui se couche ou du Nord si froid, toujours, ils l'écoutent pour connaître le temps qu'il va faire.

    Mais aujourd'hui, le vent n'a rien dit; c'est la brise qui a chuchoté aux oreilles des fées: <<Je viens du soleil qui chauffe; j'amène les nuages de la mer.  Sortez, sortez, le printemps est presque là!>>

    Alors, tout le monde marchait vers la clairière, en se souvenant de la nuit du solstice d'hiver, lorsque l'étoile les avait guidé vers la clairière, la première fois.  Ce matin, c'était la brise qui les poussait tout doucement vers la clairière; c'est que le chemin, ils le connaissaient, cette fois!

    Arrivés vers la clairière, ils virent la Mère du Petit Soleil Roi à côté d'une lumière toute jeune mais si pure, si étincelante.  C'était bien plus qu'une petite étoile, mais pas encore un grand Soleil d'été.  La Mère se lavait le visage, les mains et les pieds dans le ruisseau qui coulait le long de la forêt bordant la clairière.  Dès que l'eau touchait sa peau, elle s'illuminait.

    Les ondines nageaient gaiement en chantant leur petite chanson secrète (définir une chanson qui sera toujours celle des ondines dans vos histoires, à la voix ou à la lyre) que seuls ceux qui les écoutent connaissent.

    La Mère devînt bientôt lumineuse comme une étoile; elle était reposée, belle et ouvrait ses bras à tout ceux qui venaient les voir, son Enfant et elle.

    Puis, elle dit: <<Je vous présente à tous, le Soleil Roi qui grandit!  Que sa lumière vous réchauffe!>>

    Et toute la forêt se mit à chanter pour la Mère et pour le Soleil Roi.

    La fête d'Imbolc pouvait commencer.

     

    Image du livre "Grand-mère Terre et ses enfants" de Sibylle von Olfers

     

    Articles connexes:

    -Chandeleur et "Imbolc", 1er février, fête des lumières 

    -Février (2013): Prémices de printemps mais hiver toujours présent!

    -Lectures d'HIVER pour lutins!

     

    Beaucoup de ressources autour d'Imbolc, sur le blog Chant des Fées

    Jolies idées sur ce tableau Pinterest

    Pin It

    votre commentaire
  • Décembre autrement...

    Quelques friandises de Saint-Nicolas.

     

    Décembre autrement...  Décembre en conscience...


    Décembre pour nous, ce n'est pas "commander des jouets en plastique au Père Noël"...


    Ah, "commander" comme j'ai horreur - presqu'au tant que le mot "caprice"! - d'entendre ce verbe à l'approche de Noël!  Comme si le Père Noël n'était qu'un vulgaire catalogue de vente par correspondance...  Où est passée la magie de Noël?  Où est passé le plaisir de rêver, ou encore celui de donner et de recevoir?  Quant au plastique qui pollue et qui est fabriqué à l'autre bout du monde par des lutins du Père Noël travaillant dans des conditions d'esclavagisme extrême...  Non, merci!
    Répondre à un "caprice" par un morceau de "plastique", pour une décharge de "dopamine"...  Cercle vicieux éternellement renouvelable!  Non merci, je préfère de loin les "souhaits", ceux qui viennent du fond du coeur, les cadeaux faits main, d'occasion ou durables, l'"ocytocine" et l'amour!


    Des décorations en plastique made in China... 


    Encore fabriquées par ces pauvres lutins du Père Noël qui répètent ces tâches monotones durant 14 à 20h d'affilée, pour ensuite être parqués durant quelques heures à 12-20 travailleurs, dans un tout petit local, le temps de quelques heures de repos à peine avant de recommencer le jour d'après, sept jours par semaine...  Des pauvres lutins qui finissent par s'endormir à leur poste de travail ou encore à s'évanouir lorsqu'ils se lèvent...  Tout cela pour que nous nous ayons des décorations et des joujoux pas trop chers...


    Non, vraiment, même avant la dinde, je commence à être écoeurée...


    Et arrêtez de me dire que, de toute façon, on n'y peut rien!  Que ce n'est pas de notre faute, que le "made in China", il est partout, qu'on ne peut pas y échapper!  Si, on est tous coupables, moi y compris...  Parce que du "made in China", il fut un temps, j'en achetais aussi...


    Justement, par notre façon de consommer, nous votons pour le monde dans lequel nous voulons vivre.  Nous pouvons prendre conscience de certaines choses et décider de vouloir évoluer, de faire de notre mieux...  et "notre mieux" change constamment...


    Peut-être que l'an prochain, certains ferrons mieux, en fabriquant leurs propres cadeaux, en achetant local ou en achetant des objets provenant du commerce équitable...


    Exit les relations superficielles à autrui...  Vive la simplicité de moments partagés dans la joie de vivre et l'amour de notre foyer!


    Que ce soit l'attente de la venue du petit Jésus dans la crèche ou la célébration du Solstice d'Hiver, la symbolique est la même...  C'est le retour de la lumière que nous attendons.  Celle qui vient de l'intérieur de nous.  Parce que Noël c'est se rappeler que la lumière vient du coeur même entouré d'obscurité.  Le sapin, qui garde ses épines et dont les branches supportent le poids de la neige, nous enseigne la résilience. 


    Le grand enjeu de notre temps, c’est sans doute celui d’apprendre à danser sur une musique plus apaisée. De réapprendre à se contenter de peu. D’être heureux avec moins, mais mieux. De préférer l’être à l’avoir. De ne plus envier ce monde vendu par ceux qui nous méprisent. De choisir la qualité, pas la quantité. D’embrasser les saisons et ses enseignements. D’utiliser ses mains chaque fois que possible, plutôt que celle d’esclaves invisibles à l’autre bout du monde. Et ceci jusqu’à renverser les logiques qui nous accablent. On va pas se mentir, ça n’aura rien d’une partie de plaisir. Choisir, c’est renoncer. – Mr Mondialisation, 5 novembre 2018.

     

    Décembre autrement...

    A la fenêtre, un petit transparent de Saint-Nicolas et guirlande de feuilles d'automne trempées dans de la cire d'abeille.

     

    Décembre autrement...

     Dehors, autour de la maison, décorations de Noël faites de branches de sapin coupées, pommes de pin, quelques nœuds et quelques boules de Noël...

    Décembre autrement...

     Aux fenêtres, des dessins faits à la craie liquide ou au blanc de Meudon,  quelques étoiles en papier vitrail.

     

    Décembre autrement...

    La table des saisons est garnie d'un fond bleu étoilé et d'une image de la mère et de l'enfant…  C'est une image chrétienne mais avant tout symbolique et intemporelle...  Symbolique du temps d'être et de se détacher de la frénésie matérielle du quotidien…  Le paysage traversé par Marie, Joseph et le petit âne, s'installe petit à petit: pierres, plantes, animaux et finalement bergers.  Un petit nain évolue, chaque jour, sur son tapis de feutrine, d'étoile en étoile, jusqu'à Noël…  Chaque semaine de l'Avent, c'est un ange différent qui est suspendu au-dessus de la table des saisons…  Accompagnés du livret "La lumière dans la Lanterne" de Georg Dreissig ainsi que du joli calendrier de l'Avent qui va avec, nous lisons chaque soir, en allumant (la) les bougies de la couronne de l'Avent une petite histoire de ce recueil et au fil de ces histoires, s'éveille le sentiment que la lumière, pâle au début de l'Avent, va en s'intensifiant de jour en jour pour rayonner de toute sa splendeur au moment de Noël  (Voir: Les anges et autres traditions de l'Avent

     

    Décembre autrement...

     

    Décembre autrement...

     La confection des petits biscuits de Noël à la cannelle garni d'un glaçage de douceurs sucrée fait partie de notre gourmande tradition de l'Avent!  Un moment de plaisir partagé pour un peu de douceur sucrée!

     

    Décembre autrement...

     

    Décembre autrement...

     D'une année à l'autre, le sapin de Noël est soit acheté soit nous allons le couper nous-mêmes dans la nature.

     

    Décembre autrement...

    Les petits cadeaux sont faits main (période des secrets ou chacun crée dans son petit coin, à l'abri des regards, en réfléchissant à ce qui pourrait faire plaisir à l'autre!) et emballés dans du papier kraft ou dans du tissu… (Par ici, ce sont des petits cadeaux cousus main)

     

    Décembre autrement... 

     

    On dit que les 12 nuits saintes ou nuits de Noël (nuits mais aussi jours entre Noël et l'Epiphanie) sont le miroir de l'année à venir…  Qu'il faut être attentif à nos rêves mais aussi à nos ressentis, durant cette période.  Ces nuits mystérieuses entre Noël et l’Épiphanie étaient vécues par nos ancêtres avec dévotion. Un peu hors du temps, elles étaient comme un pont intermédiaire entre deux mondes, celui d’hier et celui de demain, celui d’ici-bas et celui de « là-haut ». Il est dit qu’au cours de cette période, se produisent des phénomènes spirituels très particuliers : comme si les portes du ciel étaient grandes ouvertes... La conscience de nos ancêtres, plus proche du rêve que la nôtre, leur permettait de « voir » les événements à venir dans leur sommeil peuplé de rêves...

     

    Petit à petit, les consciences s'éveillent…  Après "décembre autrement", nous sommes à l'aube d'"autre chose"...  Même si ce ne sera pas forcément une partie de plaisir; tout changement nécessite d'abandonner quelque chose…  Accueillir ce qui vient, le coeur grand ouvert…  Etre plutôt qu'avoir; c'est tellement plus riche!

    Paix, Joie & Renouveau!

     

    Pour aller plus loin:

    Livres: 

    -"Homo Deus : Une brève histoire de l'avenir" de Yuval Noah Harari

    -"Le bug humain - Pourquoi notre cerveau nous pousse à détruire la planète et comment l'en empêcher" de Sébastien Bohler

     

    Articles:

    -La prise de conscience : On nous a vendu du rêve...

    -Pourquoi tout part en cacahuète?

     

    Vidéo:

    -Effondrement - La résistance s'organise

     

    Pin It

    votre commentaire
  • Ca se prépare...

     Cette période de l'année est bien remplie…  Entre la préparation de la venue de Saint-Nicolas, la période de l'Avent, puis Noël.  Mais, ce sont de joyeux préparatifs!

    C'est chaque jour un peu plus de douceur et chaque jour un peu plus de lumière.

    Quelque chose a changé dans le rythme de nos vies…  Même si les journées sont bien remplies, cette période de l'année nous impose une certaine lenteur.  Tout se passe plus à l'intérieur de la maison.  Les jours sont plus sombres, le temps est plus froid.  Nous aimons pratiquer des activités manuelles ou lire et le soir, nous retrouver chauds blottis sous la couette!  Et puis, traîner encore un peu au lit, le matin ;)

    Je pense que c'est vraiment le temps des enfants, le temps de se laisser bercer par la magie de l'enfance.  Si on ouvre notre coeur et que l'on regarde un peu autour de nous…  C'est juste s'émerveiller!  Etre en contemplation devant le petit enfant et partager des petits bonheurs tout doux...

    A l'image de Thanksgiving*, nous aimons pratiquer la gratitude et dire merci!  On peut, par exemple, le soir avant d'aller se coucher, imaginer des rubans de couleur qui partent de notre coeur et qui vont vers des personnes que nous avons eu plaisir à rencontrer dans notre journée ou qui nous ont dit quelque chose de gentil.  Nous pensons à la belle couleur qui sort de notre coeur et qui va vers cette personne.  Imaginer d'autres rubans qui vont vers un moment de la journée que nous avons particulièrement apprécié ou encore vers un objet qui nous a apporté du bonheur et emballer ce moment/cet objet d'une jolie couleur qui part de notre coeur.  On peut aussi, lors du repas en famille, à tour de rôle, citer ce envers quoi nous avons éprouvé de la gratitude dernièrement (un joli moment partagé, la saveur sucrée d'un fruit,...)

    *En souvenir des colons anglais qui avaient remercié les américains qui leur avaient permis de se nourrir, Thanksgiving est une fête américaine célébrée chaque année dans tous les états américains, le quatrième jeudi du mois de novembre. Comme l’on peut reconnaître les mots thanks (“merci”) et giving (”donner”), la fête de Thanksgiving a pour but, pour les américains, d’être reconnaissants de ce qui leur a été donné au cours de l’année.

    Cette fête fait partie de l’histoire des Etats-Unis et également au Canada, où elle est connue sous le nom d'Action de Grâce.  La veille du jour J, les personnes sans domicile fixe et les personnes âgées se voient distribuer des repas par les associations et les américains profitent de la fête pour accorder du temps aux autres et faire preuve de générosité.

    Étant liée à l’idée de la récolte, elle est célébrée lors de repas en famille et entre amis l’occasion également de partager des recettes de tarte à la citrouille, dinde aux marrons, etc. 

    Source: https://www.joursferies.fr/evenements/thanksgiving.php

     

    Ca se prépare...

     Avec les lutins, nous avons préparé deux marchés de Noël, cette année.  Ma grande, Léa-Kenza, qui est passionnée de photographie animale et végétale économise pour s'acheter un appareil photo plus perfectionné!

     

    Ca se prépare...

    Des caisses se sont donc remplies de bougeoirs Waldorf, petites poupées et petits nains, cosmétiques maison,...

     

    Ca se prépare...

     

    Ca se prépare...

     

    Ca se prépare...

    Notre stand, au premier marché de Noël auquel nous avons participé...

     

    Ca se prépare...

     

    Ca se prépare...

     

    Ca se prépare...

     Création d'un petit bonhomme de neige feutré à l'aiguille.

     

    Ca se prépare...

     "Oui, tu sais bien que Saint-Nicolas vient d'Espagne.  Là, il habite sur une très haute montagne qui monte bien jusque dans le ciel.  Un jour, alors que le Grand Saint trottait à cheval à travers les nuages, il rencontra Marie.  Autour d'elle brillaient les étoiles et elle était déjà en route vers la terre où à Noël sont petit enfant viendrait au monde.

    Saint-Nicolas dit à Marie:  "Il fait froid et sombre sur terre, laisse moi d'abord me rendre sur la terre.  Alors, j'apporterai, avec mon cheval et mon serviteur Pieterbaas, pour les enfants quelques jolis cadeaux et quelques délicieuses friandises.  Les enfants seront contents et alors leur coeur s'ouvre, de façon à ce qu'ils puissent y accueillir le divin enfant le jour de Noël."  Et c'est ainsi que cela se passa.  Le Grand Saint et Piet descendirent la montagne et se dirigèrent vers le bateau à vapeur qui les conduirait au-delà de la grande mer jusqu'aux enfants."

    (Traduction faite depuis le livre "Sinterklaas Goed Heiligman" de Marjan van Zeyl)

     

    Ca se prépare...

     

    Le 6 décembre prochain, nous fêterons Saint-Nicolas! Je vous partage quelques-uns de nos préparatifs:

    -Décorer les fenêtres avec des silhouettes et maisons vitrail! (Idées et aide à la réalisation, par ici: http://melimelodesptitsblanpain.eklablog.com/decor-de-fenet…)

    -Réaliser des "délices de Saint-Nicolas" (speculoos, massepain cuit et pain d'épices) ...Miam! ;(http://melimelodesptitsblanpain.eklablog.com/delices-de-sai…)

    -Faire une tarte de la Saint-Nicolas aux mandarines (http://melimelodesptitsblanpain.eklablog.com/tarte-de-la-sa…)

    -Regarder le livre "Sinterklaas" de Charlotte Dematons! (Si vous aimez "Le livre des 4 saisons" de Rotraut Suzanne Berner, alors, vous adorerez celui-ci! Il fourmille de moult petits détails… autour de Saint-Nicolas! Plus d'infos, par ici: http://melimelodesptitsblanpain.eklablog.com/lecture-en-att…)

    -Lire "Saint-Nicolas" de Jacob Streit. La "vraie" histoire de Saint-Nicolas! (http://melimelodesptitsblanpain.eklablog.com/saint-nicolas-…)

    -Regarder les DVD de Winky! "Le cheval de Saint-Nicolas" et "Mais où est le cheval de Saint-Nicolas"

    -Faire des bricolages (des Saints-Nicolas et des "Zwarte Pieten! Ou des "calendriers d'avant Saint-Nicolas"!)

    -Et ...Chanter! "O grand Saint-Nicolas…" - "Là haut sur la lune fait des chocolats!" - "Mon âne, mon âne…" ;)

    Pas mal d'idées et d'inspiration, en tapant: "Saint-Nicolas", sur notre blog!

     

    Ca se prépare...

     

    Ca se prépare...

     

    Ca se prépare...

     

    Ca se prépare...

     Ca y est; tout est prêt!  Sentiment d'accomplissement et de plénitude.  Je vais pouvoir entrer sereinement dans l'Avent… et attendre tranquillement la venue du Grand Saint! ;)

    L'Avent est un temps d'attente et de préparation qui rend le solstice encore plus magique, encore plus lumineux.

     

    Et, que vous attendiez la naissance du petit  Soleil Roi, pour le Solstice d'Hiver ou celle du petit Jésus dans la crêche, pour Noël; je vous souhaite une douce période de l'Avent!

     

     

     

    Tant de jolies choses à faire, durant cette période magique de l'année...

     

    Etoiles de fenêtre

     

     Porte-bougies et petits anges

     

     Couronne de l'Avent

     

     Décors de fenêtre au savon

     

    Déco de fenêtre pour Noël à la craie liquide

     

    Les anges et autres traditions de l'Avent

     

     Calendrier de l'Avent: ribambelle de papillotes!

    Calendrier de l'Avent: bougies dans coquilles de noix

     

     Bricolage de fin d'année: réalisation d'une "fenêtre à bougie de Noël"

     

     Etoile des neiges en papier

     

     Etoile en papier de soie

     

    Petits biscuits de Noël

     

    Biscuits fourrés étoiles

     

     Vivre Noël... autrement!

     

    La "non-lettre au Père Noël"

     

    Les cadeaux de fin d'année

     

     

    ...et de nombreuses autres idées dans les diverses rubriques du blog!!!

     

     

     
    Pin It

    5 commentaires
  •  Je m'en souviens très bien du départ des oies…  Papa m'a appelé, sur le pas de la porte.  Et là, je les ai d'abord entendues.  Puis, j'ai levé les yeux au ciel…  et c'était merveilleux!  C'était tellement beau!  Tellement plus grand!  Le reste n'avait plus d'importance, pour un instant.  Leur vol si parfait, en "V"...  Il y avait quelque chose d'émouvant dans leur départ…  Quelque chose de mélancolique dans leur cri…  Ca y est, nous rentrions vraiment dans les jours plus froids de l'année.

    Mi-novembre, les oies sont parties en migration, durant deux jours d'affilée, nous avons eu la chance d'observer des troupes d'oies volant en formation V.  

     

    La maison s'est parée de ses décorations automnales…  Guirlande de feuilles à la cire d'abeilles, physalis et autres petits trésors se sont invités chez nous!

     

      

     La citrouille fut cuisinée à toute les sauces!

     

     

     

     

     

    Puis, ce fut le temps de la "Fête des Lanternes".

     

     

    Le brave Saint-Martin et le mendiant furent disposés sur la table des saisons.

     

    Mais où court ce petit lutin?!

     

     ...Se rouler dans les feuilles!

     

     Ou grimper dans les branches!

     

     Jolie lumière d'automne, dans un ciel gris.

     

     Maintenant, tout va vers la terre et nous aussi, nous rentrons dans nos maisons mais aussi à l'intérieur de nous-mêmes.  Puissions-nous y trouver une jolie lumière!

     

     

    Pin It

    votre commentaire
  •  Promenons-nous dans les bois...  Ramassons des châtaignes!  Observons les champignons, grimpons aux arbres...

    Qu'il est bon de se ressourcer, tous ensemble, en famille, dans les bois!  Enlacer le tronc d'un arbre, fermer les yeux et entendre le chant des oiseaux...  Respirer l'odeur si caractéristique des sous-bois!  Ce mélange d'humus, de mousse et de feuilles séchées.

     

     

     

    Jusqu'à Samain...

     

    Jusqu'à Samain...

     

    Jusqu'à Samain...

     

    Jusqu'à Samain...

     

    Jusqu'à Samain...

     

    Jusqu'à Samain...

     

    Jusqu'à Samain...

     

    Jusqu'à Samain...

     

    Jusqu'à Samain...

     

    Jusqu'à Samain...

     

    Jusqu'à Samain...

    Les filles ont joliment disposé la table des saisons!

     

    Jusqu'à Samhain...

     Rencontre magique avec la conteuse Léa Garcia et son musicien Julien (Compagnie Ilot Z')!  En route pour un conte nomade, à travers notre village… suivi d'un joli temps de partage!

    Parce que cette période de l'année est un temps de rassemblement.  C'est la fin de l'été, le commencement de l'hiver, la dernière récolte.  On engrange la nourriture, ramène les troupeaux, on ne vit plus à la lumière du soleil mais à la lueur du feu du foyer en écoutant les conteurs de la veillée.

     

    Jusqu'à Samain...

    31 octobre, nuit de Samhain...

    En cette nuit où le voile entre les deux mondes est le plus mince, nous célébrons nos chers disparus.


    Rendons leur hommage, accueillons les dans nos foyers , à nos tables , guidons les vers nos nos foyers grâce aux petites lumières posées au bord de nos fenêtres, sur nos chemins ...


    Chez les celtes , on laissait la porte ouverte, on plaçait des lanternes le long des chemins afin de pouvoir les guider. On fabrique des lanternes dans les légumes racines que nous offre la terre à cette période de l'année.

     

    Samhain est une fête de fermeture de l'année écoulée et d'ouverture de l'année à venir.

    Chez les celtes, l'année était composée de deux saisons : la saison sombre et la saison claire. Samhain est le jour du commencement de la saison sombre, annonçant la fin de la saison claire. On célèbre la mort mais également la vie : le recommencement, les deux sont liées.


    C'est la période où l’on fait l'introspection de l'année qui vient de s'écouler...

    On fait le point sur les choses qui se sont produites et celles que nous avions entreprises. Une fois cette mise au point faite , on pourra envisager d' améliorer durant l'année à venir ce qui n'a pas pu l' être et de se débarrasser de nos mauvaises habitudes. On célèbre le passage d'une année à une autre, c'est une fête de transition. Il s'agit de faire le point sur sa vie, de rompre avec le passé, pour une vie plus sereine
    Grâce à cette période, la nature nous enjoint à laisser ce qui ne sert plus, à nous préparer à de nouveaux commencements.  Nous plantons les graines de nos futurs projets qui germeront lors de cette année nouvelle.

    Au revoir la saison claire, bonjour la saison sombre, tout n'est que cycle et recommencement ... la roue des saisons que nous chérissons tant n’est qu’un éternel recommencement.

    (Propos recueillis sur internet et dans un fascicule)

     

    Jusqu'à Samhain...

    Pin It

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique