• Jusqu'à sa venue...

    Jusqu'à sa venue...

    Les filles m'accompagnent dans ma frénésie du nettoyage, avant la venue du petit frère! ;)

     

    Jusqu'à sa venue...

    Frédéric poursuit les travaux qui rendent la maison sans cesse plus belle et plus confortable!

     

    Jusqu'à sa venue...

    J'ai aimé ce moment, à regarder par la fenêtre...  Sans savoir encore que ce serait le jour précédant ta venue au monde...

    Comme un doux moment de flottement, entre l'air encore frais du matin et les premiers rayons du soleil promettant la chaleur d'une journée d'été.  Juste un moment reliée à l'essentiel...  L'attente de ta venue!

     

    Jusqu'à sa venue...

    Tôt levée, ce matin-là, je décide de plier les feuilles d'origami sur lesquelles les filles du blessingway m'ont laissé de gentils mots.

    Ce seront des grues qui formeront un mobile.

     

    Jusqu'à sa venue...

    Nous nous sommes entrainés à l'emmaillotage, sur un poupon!  Luna-Violette apprécie!

     

    Jusqu'à sa venue...

    On dit que la nouvelle lune marque de nouveaux départs...

    21 août, jour de nouvelle lune, à 23h24, par un joli ciel étoilé, notre petit Emilien nous est né!

     

    Petit lien autour du poignet, bougie allumée et collier de maternité furent présents! ;)

    Un travail court et intense...  Le temps d'un bain, d'un peu de ballon, de s'allonger sur le lit semis assise m'agrippant à la barre métallique du lit de Poy-poy chevilles caressées par Frédéric et Emilie, ma sage-femme, durant les contractions...  Douleurs dans le bas du dos, je me redresse, je bascule vers l'avant, à moitié à genoux, à moitié à quatre pattes, je m'agrippe et me soutiens à Frédéric, le temps de quelques puissantes contractions et poussées...  Et voilà mon petit Emilien qu'on me glisse entre les jambes!

     

    Jusqu'à sa venue...

    "Comment pourrait-il y avoir trop d'enfants?  C'est comme dire qu'il y a trop de fleurs" (Mère Teresa)

     

    1, 2, 3, 4, 5, 6... 7 enfants!  Comme notre jolie famille s'est bien agrandie!  Chaque enfant nous faisant faire un pas en avant, nous ouvrant à d'autres horizons, nous faisant cultiver encore un peu plus patience et amour. 

     

    Temps de douceur et de découverte...  promesse de nouvelles aventures!

     

    Jusqu'à sa venue...

    Quand un papa surprend ses filles entrain de préparer un gâteau au chocolat! ;)

     

    Jusqu'à sa venue...

     

    Jusqu'à sa venue...

     

    Jusqu'à sa venue...

    Comment te sens-tu, jeune maman?  C'est un temps "d'entre d'eux"...  Envie de me raccrocher  encore un peu à ta naissance, de ne rien oublier mais être dans l'instant présent aussi.  Chute des hormones, je me sens à fleur de peau...  T'inquiète jeune maman, pour l'instant, ne fais rien d'autre que de t'occuper de ton bébé!  Savoure!  Mange-le des yeux!  Pour l'instant, rien n'est plus précieux!  Comme le dit ce joli poème: "slow down mummy, there is no need to rush" (R. Knight)

    J'ai le cerveau comme une passoire!  ;)  J'oublie tout!  reliée, connectée à mon bébé...  Mon tout petit tout contre moi.  On dit que les petits d'hommes sont des petits mammifères qui naissent avec un an de prématurité...  Alors, le maternage proximal me semble bien naturel.

     

    Jusqu'à sa venue...

    Le citronnier d'Emilien.

    Nous avons enterré le placenta.

    Il nourrira un joli citronnier.

     

    Jusqu'à sa venue...

     

    Jusqu'à sa venue...

    La petite robe à fleurs portée en fin de grossesse ;)  Et mon petit bonhomme habillé en petite cerise! ;)

     

    Jusqu'à sa venue...

    Comme tu es calme et serein, Emilien...

    Comme il est bon d'être baigné dans cette douceur.  La venue au monde d'un petit d'homme semblant toujours apporter un peu de tendresse et d'amour dans le cœur des gens.

     

     

     

     

    Lien vers l'article paru dans le journal: http://www.ladepeche.fr/article/2017/08/26/2633927-naissances-ecole-tout-se-fait-a-domicile.html

    Une connaissance (pratiquant également l'instruction en famille) m'a dit: "Super pour cet article!" mais qu'elle était également outrée par certains commentaires laissés sur le web, en bas de l'article...

    Je ne vais pas lire les commentaires...  Pas besoin de s'énerver avec cela pour le moment! ;)  Surtout en cette période délicate émotionnellement d'après accouchement...  On va se laisser baigner de douceur!  Je vais me contenter  de garder la version papier, sans commentaires!  Je me doute que notre situation ne laisse pas indifférent.  Je pense à "Marielle Blanchier"  (maman de douze enfants) qui disait que:

     

    "Une famille si peu ordinaire que la nôtre interpelle forcément les autres.  Chacun à son mot à dire.  J'ai l'impression que cela touche un ressort profond chez les gens, sans savoir exactement analyser lequel.  Certaines personnes ont-elles des frustrations par rapport au nombre d'enfants qu'elles ont eus?  Par rapport à ceux qu'elles n'ont pas osé avoir?  Y a-t-il une part de jalousie?  Sans cesse reviennent les mêmes questions soupçonneuses lorsqu'on ne nous connaît pas: quel temps peuvent-ils bien consacrer à chacun de leurs enfants?  Est-ce que ces pauvres petits ne souffrent pas de carences affectives? (...) J'ai du mal à comprendre en quoi la simple existence de notre famille agresse à ce point les commentaires du web.  Que leur prend-on en ayant douze enfants?"  (Marielle Blanchier, extrait de son livre: "Et ils eurent beaucoup d'enfants...")

     

    Moi, je n'ai pas de temps à perdre avec la méchanceté gratuite des gens qui n'ont rien de mieux à faire que de rejeter leurs propres frustrations, colères, peurs,... avec leur propre vécu sur notre jolie famille! ;)

     

    Pin It

  • Commentaires

    1
    S&C
    Vendredi 8 Septembre à 06:02

    c'est magnifique je plane grâce à toi  à vous joli Emilien tu fias toujours de jolies photos ! j'apprécie toujours venir te voir de temps à autre sur votre journal de familles moi je dirais que ça donne envie votre belle famille! 

    profitez de votre Emilien ....je t'ai écrit un mail en aout ....espère te lire mais lorsque tu auras bien évidemment profité de Emilien et de ta fratrie

    je vous embrasse ça sent bon le liniment! tout ça..comme nous mais y qq années 

    Sophie maman en IEF avec enfant  en auto apprentissages et épanouis!

     

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :