• Déboires...

    "C'est fatigant voire épuisant de devoir toujours se justifier pour inspirer confiance. (...)  Les gens ont la faculté de semer le trouble là où ils ne peuvent comprendre les aspirations des autres.  Ils vous plaquent leurs propres peurs. (...)  En France, les choses sont très codées.  La fantaisie manque cruellement à l'imagination.  On met des gens dans des boîtes.  On leur attribue des étiquettes indécollables, des étiquettes qui rétrécissent la vie.  Sans doute pour calmer ses peurs.  On ne reçoit pas la personne pour ce qu'elle est.  On la bloque dans la conceptualisation qu'on se fait d'elle.  Cela réduit considérablement l'échange.  (...)  Mais sans ce risque d'aimer, à trop vouloir se protéger pour ne pas souffrir, on ne vit pas, on est déjà mort.  Alors nous avions choisi de vivre, nous avions choisi l'amour (...) Tu nous rend libres de nos peurs.  Infiniment libres." (Extrait du livre "Tombée du nid" de Clotilde Noël)

     

    J'aimerais vous parler d'Emilien qui grandit, des jolies floraisons printanières, des garçons qui sont encore toujours dans leur période militaire et d'un tas de jolis petits moments!  Mais, je ne peux pas :( Mon temps et mon énergie sont dévorés par des préoccupations pas très joyeuses, pour l'instant...  Déboires avec l'inspection académique qui ont nécessité de rédiger quelques courriers et même de consulter un avocat.  Lorsque tout cela sera derrière nous, je pourrai partager notre expérience afin qu'elle serve à d'autres familles IEF.  En attendant, un simple petit mot de soutien sera le bienvenu! ;) 

     

    Pin It

  • Commentaires

    1
    Nine
    Jeudi 31 Mai à 22:57

    Bonjour,

    Etant enseignante dans l'éducation nationale, je vous admire de pouvoir faire la classe à vos enfants. C'est une chose que je ne souhaite pas, alors que c'est mon métier (bon, je suis en lycée pro...) En vous lisant, lorsque j'ai découvert votre blog, je me suis demandée comment se passait les relations avec l'inspection, justement... C'est déjà bien compliqué quand on est dans le moule, alors quand on "déborde", je n'ose pas imaginer. L'autre question que je me pose, c'est par rapport au collège (entre nous, institution qui démonte bien souvent les élèves), comment faites-vous par rapport à toutes les matières ? non pas que je mette en doute vos capacités, mais on est toujours plus au point sur certaines choses que d'autres (pour ma part, je serais incapable d'enseigner l'anglais ou l'art plastique...), bref, les questions que l'on doit bien souvent vous poser. Maintenant, je pense que vos enfants sauront à la fin de leur cycle d'apprentissage autant de choses que leurs petits camarades avec peut-être une vision plus vraie de ce qui est important et sûrement une autre conscience par rapport à l'environnement et à l'écologie.

    En attentant, je vous souhaite bien du courage.

    Nine

      • Vendredi 1er Juin à 17:41

        Bonjour Nine,

        Je vous remercie pour votre gentil commentaire! ;)

        Concernant notre façon de vivre l'IEF, cela se fait surtout de façon autonome et informelle...  C'est aussi ce qui est appelé plus communément du "unschooling".  Vous en saurez plus à ce sujet, en lisant le précédent article paru sur notre blog: "Comment vivons-nous l'IEF?"

        Ni mon mari, ni moi ne nous plaçons comme des enseignants ou comme des personnes "possédant tout le savoir", auprès de nos enfants.  Nous avons plutôt la place de "guide".  Là où notre savoir s'arrête, nos enfants seront redirigés vers une/des tierce(s) personne(s), internet, livres,...

        Les visites de contrôle de l'inspection académique se passent plus ou moins bien, en fonction des personnes sur qui l'on tombe! ;)  Pour l'instant, pour les plus jeunes de nos enfants, nous avons la chance d'être contrôlés par un conseiller pédagogique très humain pour qui prime la mise en confiance de l'enfant!

        Cette année, là où le bât a blessé, c'est lorsque nous avons reçu le rapport de contrôle de notre aîné (qui est âgé de 14 ans et qui est autiste).  Nous avons été choqués par la violence de leur courrier où l'autisme de notre fils est carrément remis en compte.  Un article futur, sur le blog, détaillera la situation...

        En espérant avoir répondu à vos questions,

        Cordialement,

        Marina.

    2
    Nine
    Mardi 12 Juin à 15:07

    Bonjour,

    Merci de votre réponse. Je viens de lire le compte rendu de l'éducation nationale, et quelque part, je ne suis pas surprise... Je vous souhaite le meilleur pour votre grand garçon et vous souhaite bien du courage pour la suite...

    A bientôt.

    Nine

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :