• Attendre le printemps, voir passer le coronavirus et... faire des bulles de savon!

     Jour de pluie... Jour de peinture... Quand la peinture déborde de la feuille sur sa figure ;) Jour de pluie, au ralenti... Tout simplement... Arrête-toi, juste un peu, maman! Regarde, si ça, ce n'est pas de la joie?! Si ça, ce n'est pas du bonheur, dans notre maison? Si ça, ce ne sont pas deux coeurs, gonflés d'amour, qui battent à l'unisson!

     

     Et puis, les premières floraisons…  Les prunelliers sauvages.  Ma grande les appelle: "arbres à pop-corn"! ;) C'est une odeur sucrée, un peu miellée, quand on passe dessous.  Puis, le bourdonnement des abeilles et une pluie de petits confettis blancs si délicats!

     

    Petit à petit, le temps passé dehors se rallonge...

     

    Eau

    La glace fond,

    Et l'eau murmure:

    Plic, plic, plic!

     

    Le ruisseau s'écoule

    Et l'eau gargouille:

    Glou, glou, glou!

     

    La pluie tombe sur l'herbe,

    Et l'eau chantonne:

    Pousse, pousse, pousse!

     

    Bulbes

    Regarde!  Regarde!  Une tache verte sur la neige!

    C'est un bulbe qui pousse.

    Il fait encore très froid et le vent souffle,

    mais quelque chose dit qu'il est temps de s'épanouir.

     

    A l'abri d'un manteau brun épais comme un oignon,

    un coeur minuscule bat

    au rythme des jours qui lui restent à attendre.

    Ainsi le bulbe sait-il que l'hiver s'en ira bientôt,

    laissant la place aux feuilles et aux fleurs.

     

    (Extrait du livre: "Regarde TOUT EST BEAU!  Les saisons de la nature" - Nicola Davies et Mark Hearld)

     

     Jolis prunelliers pourpres en fleurs!  Confettis de pétales d'un rose si doux!

     

    S'émerveiller devant les jolies petites fleurs qui recommencent à pousser! 

     

    Sur la place, courir après les bulles de savon!

     

    Attendre le printemps, voir passer le coronavirus et... faire des bulles de savon!

     "Les bulles de savon s'envolent, s'envolent...

    Les bulles de savon s'envolent au plafond...

    Comme des petits ballons, elles volent, elles volent

    Qui sait où elles s'en vont les bulles de savon…

     

    Laisse-les emporter

    Tes rêves d'enfant

    Elles vont les semer au gré du vent

    Quand la bulle éclate,

    tes rêves au dedans

    Peuvent s'éparpiller

    dans les champs

     

    Refrain

     

    Elles font voyager

    tes petits bonheurs

    Elles suivent les chemins

    de ton coeur

    C'est un peu de toi

    qui monte avec elles

    Et pour un instant, tu as des ailes

     

    On dirait que le temps s'envole,

    s'envole...

    Tu regardes en rêvant

    les bulles dans le vent

    Les bulles tout là-haut s'envolent,

    s'envolent...

    Du savon, un peu d'eau

    Et le monde est plus beau"

     

    ("Les bulles de savon" - Album "Les p'tits mots doux" - Fabienne Marsaudon)

      

    Attendre le printemps, voir passer le coronavirus et... faire des bulles de savon!

    Que d'inventivité!  Quelques planches de bois, de vieilles roues de vélo,... et les garçons ont réalisé une charrette! ;)

     

    Attendre le printemps, voir passer le coronavirus et... faire des bulles de savon!

    Le bonheur de sauter dans les flaques!

     

    Attendre le printemps, voir passer le coronavirus et... faire des bulles de savon!

     Mes cow-boys ont fière allure! ;)

     

    Attendre le printemps, voir passer le coronavirus et... faire des bulles de savon!

    Nous avons commencé à décorer nos fenêtre pour le printemps, avec ces quelques transparents.

     

     

    Il y a eu des jours de pluie et le début des floraisons...  

    Le coronavirus et tout ce qui l'entoure n'est qu'une petite crise qui est le prémice de ce qui nous attend au niveau d'un effondrement écologique et économique bien plus important.  Pas besoin de polémiquer là-dessus; toujours plus c'est foncer droit dans le mur...  Mais, si ce temps de confinement était le temps d'une réflexion qui permettrait l'émergence de nouveaux possibles?  Si nous allions vers une démondialisation?  Si nous nous réorganisions, si nous réapprenions la solidarité, si nous recréions du lien autour de nos potagers que nous cultiverions en commun?  Si nous lâchions prise?  Si nous reprenions nos responsabilités?  Si nous réapprenions à croire en nous?  Nos enfants n'ont pas tant besoin de faire de la conjugaison, de la grammaire et des calculs tous les jours qu'ils n'ont besoin que nous les laissions tranquilles!  Comme le dit André Stern: "Qu'arriverait-il à un enfant que nous laisserions jouer toute sa vie?"  Si nous arrêtions de courir et si nous réapprenions la simplicité, l'enthousiasme... l'essentiel!  Pour ma famille et moi-même, ce confinement ne change pas grand chose à notre quotidien.  Nos enfants ne vont pas à l'école, nous ne quittons pas la maison pour partir travailler...  Nous savons faire le pain, cultiver un jardin, coudre, fabriquer de quoi entretenir notre maison,...  Nous avons appris la décroissance et la gratitude.  Aujourd'hui, cette petite crise nous montre que "le géant à des pieds d'argile"...  Elle nous montre combien nous sommes dépendants.  Et si l'autonomie était la clé de notre liberté et de notre futur?

    Et oui, il y a eu des jours de pluie et le début des floraisons...

    Mais, à chaque fois, dedans ou dehors, parfois bien caché, parfois si petit, il y avait quelque chose sur quoi nous pouvions poser notre regard et nous dire: "Comme c'est beau!"  Jamais nous n'avons cessé de nous émerveiller et de contempler!

    Maintenant, nous sommes prêts à accueillir le printemps, à préparer Pâques et/ou Ostara!

     

    Je termine, en vous envoyant de douces pensées d'amour, de force, de paix et de joie!

     

    Accueillir le printemps, avec les enfants...  Quelques idées pour préparer Ostara et/ou Pâques! ;)  Avec ces quelques articles de circonstance:
    "Oui il y a de la peur.
    Oui il y a de l'isolement.
    Oui il y a des achats dans la panique.
    Oui il y a de la maladie.
    Oui il y a même la mort.
    Mais,
    On dit qu'à Wuhan après tant d'années de bruit
    Vous pouvez à nouveau entendre les oiseaux.
    On dit qu'après seulement quelques semaines de calme
    Le ciel n'est plus épais de fumées
    Mais bleu et gris et clair.
    On dit que dans les rues d'Assise
    Les gens chantent l'un à l'autre
    à travers les places vides,
    Gardant leurs fenêtres ouvertes
    afin que ceux qui sont seuls
    Puissent entendre les sons de la famille autour d'eux.
    On dit qu'un hôtel dans l'ouest de l'Irlande
    Offre des repas gratuits et des livraisons à domicile.
    Aujourd'hui une jeune femme que je connais
    est occupée à distribuer des flyers avec son numéro
    à travers le quartier
    Pour que les aînés aient quelqu'un à appeler.
    Aujourd'hui, églises, synagogues, mosquées et temples
    se préparent à accueillir
    et à abriter les sans-abris, les malades, les fatigués
    Partout à travers le monde, les gens ralentissent et réfléchissent
    Partout à travers le monde, les gens regardent leurs voisins avec un autre regard
    Partout à travers le monde, les gens se réveillent à une nouvelle réalité
    À quel point nous sommes vraiment grands.
    À quel point nous avons vraiment peu le contrôle.
    À ce qui compte vraiment.
    À aimer.
    Alors nous prions et nous nous rappelons que
    Oui il y a peur.
    Mais il n'y a pas besoin qu'il y ait de haine.
    Oui il y a de l'isolement.
    Mais il n'y a pas besoin qu'il y ait de solitude.
    Oui il y a de la panique.
    Mais il n'y a pas besoin qu'il y ait de méchanceté.
    Oui il y a de la maladie.
    Mais il n'y a pas besoin qu'il y ait de maladie de l'âme
    Oui il y a même la mort.
    Mais il peut toujours y avoir une renaissance de l'amour.
    Réveillez-vous aux choix que vous faites pour vivre maintenant.
    Aujourd'hui, respire.
    Ecoute, derrière les bruits d'usine de ta panique
    Les oiseaux chantent à nouveau
    Le ciel est en train de s'éclaircir,
    Le printemps arrive,
    Et nous sommes toujours entourés d'amour.
    Ouvre les fenêtres de ton âme
    Et même si vous ne pouvez pas
    courir à travers la place vide,
    Chantez."
    - de Richard Hendrick (frère Richard) en Irlande
    13 mars 2020
    (Traduction un peu imparfaite de l'original qui est en anglais!)
     

    Pour aller plus loin:

     

    -Très bel article de Monique Tedeschi (blog "Chant des Fées"): En ces temps de coronavirus… nous pouvons décider la Vie


    -André Stern, initiateur du mouvement "Ecologie de l'enfance"
    parle des récentes découvertes de la neurobiologie
    et comment l'enthousiasme agit comme un engrais naturel du cerveau, comment il n'y a pas de meilleure façon d'apprendre que de jouer, comment les enfants sont optimisés pour le monde ...
    "La confiance doit être restaurée, dans les enfants et dans leurs extraordinaires dispositions spontanées"
    "L'enthousiasme est la clé. Et surtout, il est extraordinaire que la neurobiologie nous apporte la preuve d'une chose que nous connaissons depuis toujours, car nous savons que l'enthousiasme nous donne des ailes ..."
    (André Stern): https://www.youtube.com/watch?v=MdJQ5wD1jCM


    -Sur le blog de Bernard Collot: "Le virus révolutionnaire!" Extrait: "On pourrait croire, et les parents se laissent aller à croire, que c’est le souci des enfants qui animerait notre ministre. Bien sur que non ! Ce ne sont pas les enfants qui risquent d’être mis à mal par une fermeture sanitaire, c’est le système scolaire lui-même et c’est ce qui a le plus fait hésiter l’État".  http://education3.canalblog.com/archives/2020/03/13/38098202.html

    Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :